Découvrir Madagascar avant d’y aller ?

Ceux qui l’ont vue et appréciée vous le diront : Madagascar se distingue sur le plan mondial par sa faune, sa flore, ses paysages pittoresques, ses spécificités culturelles, la simplicité et la dignité de son peuple. Mais il faut apprendre à découvrir Madagascar !

Go to Madagascar

C’est avec l’obsession de l’authentique que nous avons voulu partir sur les pistes de l’ile – continent. Et le charme fou de cette ile – sourire tient dans son coté nature entre autre.

C’est une ile avec ses peuples venus d’Afrique et d’Asie mais c’est surtout une vaste terre, presque un continent. C’est un monde ou le rêve a encore toute sa place, me semble-t-il ! C’est une invitation au voyage, un environnement naturel et culturel sans pareil.

Carte d’identité de Madagascar

Carte d’identité de MadagascarSans vouloir faire un cours de géographie mais juste pour situer la Grande Ile, sur l’Océan Indien, à l’est de l’Afrique et à 9 000 km de la France :

Il faut 11 heures d’avion pour relier les 2 pays.

Cette ile ne souffre ni de l’isolement ni l’exiguïté qui freinent le développement économique de bien des iles. Et elle dispose d’abondantes ressources minières.

La beauté de ses paysages, la diversité et l’originalité de sa faune et de sa flore, ne peuvent que favoriser le tourisme.

Et pourtant Madagascar n’amorce pas son développement et figure toujours parmi les pays les plus pauvres
Histoire de Madagascar
L’histoire de Madagascar a été peuplée de migrations successives : indonésiennes, africaines, arabes et européennes.

Les royaumes se succèdent a partir du 16e avant qu’à partir du 19e le protectorat puis la colonisation française ne soumettent l’ile.

Le nationalisme malgache naitra de la guerre 14-18 et le mouvement pour l’indépendance de la guerre 39-45. Mais cette naissance est noyée dans la repression de 1947. Madagascar n’accèdera à l’indépendance qu’en 1960.

Dès lors, l’ile connait la corruption quelques soient les dirigeants au pouvoir et la situation du pays se dégrade sans discontinuer.

Histoire de Madagascar

En 2002, avec Ravalomanana, le pays repart sur les rails du progrès, l’éducation et la santé sont les priorités, des nouvelles routes dessinent le paysage malgache, tous les secteurs sont en développement et les investisseurs accourent. Mais ce n’est pas du goût de tous : ceux qui profitaient de la gabegie des précédents régimes, ceux inquiets du monopole du groupe d’entreprise Tiko … La corruption cependant est plus maitrisée empêchant les fraudes douanières et les pots de vin au sein de l’administration, sauf pour les activités de Tilko. Ravalomanana a ouvert les investissement à divers pays mettant un terme au partenariat exclusif néo-colonialiste avec la France – colère du groupe Total pour la perte de l’exclusivité, que Total obtint dès la chute du Président Ravalomanana -. En 2009, par un coup d’état, Andry Rajoelina prend le pouvoir campant dans l’unilatéralisme et plongeant Madagascar dans une longue crise socio-économique. Rajaonarimampianina devenu président fin 2013  semble relancer le pays.

Ethnies de Madagascar

Ethnies de Madagascar

Le peuple malgache

L’ile est un kaléidoscope de 18 ethnies principales : baras, betsileos, merinas, vezos, …. J’ai découvert un monument à Antsirabe sur lesquelles elles sont inscrites, un monument qui célèbre l’indépendance du pays !

Peuple de Madagascar

Peuple de Madagascar

Plus que d’ethnies ou de groupes linguistiques, il s’agit d’héritage historique ou de découpage géographique. La principale distinction serait plutôt entre les peuples des hauts plateaux et les peuples de la cote.

Mais tous se rejoignent sur le culte des ancêtres et sur le fait de se sentir plus malgache qu’africain.

Il y a une Xème tribu, les vazahas. C’est un habit qui vous colle à la peau, celui d’étranger blanc. Tout le monde vous interpelle ainsi.

La langue malgache

Oh je n’avais pas la prétention d’apprendre le malgache, qui n’est pas si évidente et necessiterait d’habiter le pays .

Mais j’aime dire quelques mots et le mieux possible lorsque je visite un endroit, simplement pour entrer en contact avec la population.

langue malgache

langue malgache

J’ai donc appris quelques mots :
  oui = eny
 non = tsia
 bonjour = manao ahaona (« manaon« ) qui se dit à Tana mais aussi sur le reste de l’ile
 au revoir = veloma (« veloum »)
 merci = misoatra (« misotch »)
 s’il vous plait, pardon = azafady (« azafad’ »)
 doucement = mora mora

Il est bon de s’arrêter plus particulièrement sur ce mot car il est tout a Madagascar.

MORA MORA

Annie

Super de prendre le temps de vivre !

Il signifie DOUCEMENT et c’est un vrai art de vivre, de laisser vivre. Être pressé est inutile, on ne change rien à l’ordre établi. C’est bien plus qu’un mot, une philosophie de vie. Et avec on ne se surprend plus d’attendre des heures qu’un taxi-brousse attende d’être plein pour partir ou qu’un train mette 8 heures pour faire 170 km.

 eau = rano ; pourquoi celui et pas d’autres mots « alimentaires » parce que seul celui la est une nécessité pour tous ou que vous soyez 😉
2 et 3 avec les mains
Certains pourraient être surpris que je n’apprenne pas les nombres mais pour ça j’ai les mains et un petit bout de papier / crayon ! Et quand vous avez commencé une conversation par un bonjour en malgache, vous aurez toujours en face de vous quelqu’un d’attentif 😉

C’est valable dans tous les pays. Essayez !

A propos de l'auteur  ⁄ Voyagerlemonde

Editeur du blog voyage Voyager le monde, Annie voyage a travers le monde depuis de nombreuses années et partage avec vous ses carnets et récits, conseils et astuces pour vus donner envie de voyager. Rejoignez-moi sur mon profil Google+