Un circuit dans Porto pour comprendre son âme

Un circuit dans Porto circuit dans Porto

Le circuit – bleu, dont la couleur n’a aucune raison particulière sauf peut-être celle du Douro -, permet de passer dans les rues du vieux Porto et notamment dans la Ribeira qui en est le cœur historique. Classée au Patrimoine Mondial par l’Unesco en 1996, c’est également la partie la plus vivante de la ville avec ses quais piétons, peuplés de nombreux bars et restaurants. Perdez-vous dans son dédale de rues et vous découvrirez l’âme de Porto.
Et pour apprécier encore plus le quartier de Ribeira et Miragaia ainsi qu’un des plus beaux estuaires, je vous propose de traverser le pont Dom Luis Ier pour atteindre Vila Nova de Gaia et de se promener sur ses quais pour avoir une magnifique vue d’ensemble sur les quais Ribeira en face et, plus généralement, sur le centre ville.

Rua Das Flores

Rua das Flores PortoDe la gare Sao Bento, on se dirige vers le Douro en empruntant l’une des ruelles de la Vieille Ville, la rua Das Flores.

 

Casa Maias PortoCette petite rue typique du Vieux Porto abrite

  de vieilles maisons baroques aux façades bariolées, avec des balcons de fonte et des fils pour étendre le linge.

 

  des boutiques d’orfèvres

 

Eglise de la Miséricorde Porto
  l’exubérante façade baroque aux teintes bleutées de l’Église de la Miséricorde, œuvre de l’architecte Nicolau Naso

 

A la fin de la rue, vers l’église de Sao Lourenço, sur la gauche.

En continuant à grimper à travers d’étroites ruelles escarpées, on se présente devant la cathédrale Sé mais je me suis gardé la cathédrale pour le retour

En continuant vers le Douro par la rue Ferreira Borges, vous arrivez sur la place joliment fleurie de l’Infante Dom Henrique avec sa statue

Praca do Infante Dom Henrique

Ce n’est pas tant la place elle-même que les bâtiments qui la bordent.

Le Mercado Ferreira Borges

marche ferreira borges PortoConstruit en 1885 pour remplacer l’ancien marché Ribeira, le marché Ferreira Borges est une construction dont les travaux furent exécutés par la Companhia Aliança, importante entreprise de fonte, en 3  ans et donc achevé en 1888 mais assez curieusement, son utilisation ne fut jamais réellement celle qu’on lui aurait imaginé.
marche ferreira borges Porto Pendant une courte période, il servit d’espace de vente aux produits frais des marchands de Porto mais très rapidement, il fut utilisé à des fins plus culturelles. Entre 1939 et 1978, il retrouva davantage sa fonction première en devenant un grand marché aux fruits. Puis les halles de Ferreira Borges furent laissées à l’abandon avant d’être restaurées et de servir à nouveau d’espace pour des animations culturelles.

Ce marché est l’un des meilleurs exemples des constructions métalliques de Porto à l’instar des Ponts Luis Ier et Maria Pia.

Mais hélas lors de mon passage, je n’ai pu que peu l’admirer de l’intérieur car fermé.

Le Palácio da Bolsa

Palacio da Bolsa Porto
C’est aujourd’hui le siège de l’association commerciale de Porto et il abrite également la salle d’audience du tribunal de commerce

Construit milieu 19e ( érigé de 1842 à 1910) sur les ruine d’un ancien couvent dans un style néoclassique pour recevoir les réunions de la première association commerciale de la ville de Porto et pour en mettre plein la vue à l’époque des expositions universelles.

Palacio da Bolsa Salon arabe PortoSplendide et opulente curiosité qu’est le salon arabe, immense salle décorée de boiseries et stucs de bois exotiques des colonies portugaises (Brésil, Mozambique et autres) de style mauresque, de véritables œuvres de marqueterie fine. Il est d’ailleurs essentiellement visité pour son salon arabe, pâle copie des palais de l’Alhambra de Grenade

Le Patio das Nações, transformé en salle du restaurant et abrité sous une verrière immense, est un magnifique exemple d’architecture de fer qui présente en ornement d’amusants écussons de chaque pays commerçant avec le Portugal à l’époque. Il y a aussi un remarquable escalier avec 2 grands chandeliers de bronze suspendus de la coupole.

Mais il n’est pas facilement ouvert aux touristes et il m’a fallu faire l’équilibriste par dessus des barrières pour pouvoir l’admirer !

L’église São Francisco

A noter qu’elle est fermée le dimanche – et que je n’ai pu la visiter.

Sao Francisco PortoBien que la cathédrale soit la plus grande église de la ville, bien que l’édifice ne soit pas le seul du genre à Porto, l’église la plus impressionnante à Porto est Sao Francisco et elle vaut d’être visitée pour sa richesse intérieure en total contraste avec son aspect extérieur. Elle a été construite au 14e-15e par les moines franciscains mais l’étendue de décoration des 17e et 18e – baroque – est une profusion de tlahas douradas, « broderies » de bois recouvertes de feuilles d’or (on parle ici de 500 kg en provenance du Brésil), de l’autel aux piliers, en passant par les ornements muraux. (angelots, plantes et animaux). Et le plus petit endroit qui n’est pas couvert en or pur comme les arcs gothiques à larges nervures, est fait de marbre.

Il y a un musée installé dans les catacombes en dessous composé d’objets provenant de l’ancien monastère.

RUELLES vous descendez la rue de l’Infante Dom Henrique pour rejoindre la rue da Reboleira qui vous permet à travers le vieux Porto de rejoindre les quais

Les Quais

En direction du Pont Dom Luis, longeant le Douro, ils font également partie des éléments caractéristiques de Porto. Des maisons hautes et étroites s’y alignent. C’est un des lieux animés de la ville, de nuit comme de jour.
CAIS

Le Cais Estiva

cais estiva

puis Le Cais de Ribeira

Quartier séduisant constitué de ruelles médiévales et de ruelles minables, c’est un endroit en ruine mais fascinant, terminé par ‘un carré’ au bord de l’eau, la Praça da Ribeira.

Bateaux sur le Douro

 

Avec ses photogéniques bateaux traditionnels flottant sur le quai coloré dominé par des maisons anciennes, c’est l’endroit le plus pittoresque que tout le monde aime – L’UNESCO aussi qui l’a déclaré site du patrimoine mondial .

 

Arcades sur les quais de Porto
Il est agréable d’y profiter de l’ambiance unique car il y a des dizaines de cafés, bars, restaurants abrités sous des arcades médiévales, ce qui en fait le quartier le plus populaire dans la ville pour manger et boire.

Praça da RibeiraAu centre de la place, un cube de bronze entouré par des tables de café, et au coin de la Rua da Alfândega la  » Casa do Infante « , où le prince Henri le Navigateur est né en 1394.

belle a sa fenetre
belle a sa fenetreUn peu plus haut dans la rue S. João, au 38 exactement, il y a une belle à sa fenêtre : il faut avoir le nez en l’air à admirer les azulejos pour tout à coup l’apercevoir !

 

 

 

façades colorées du quai de la Ribeira

 

Le centre historique ressemble à une cité médiévale avec son enchevêtrement de ruelles étroites et tortueuses. Si les façades colorées du quai de la Ribeira ont fière allure, les bâtiments les plus modestes présentent des façades délabrées rongées par l’humidité et distordues par les intempéries. Certains quartiers, notamment les maisons sous le pont Dom Luis, ne sont pas sans rappeler les bidonvilles des pays du tiers monde. Il est dommage que les vieilles maisons du quartier historique ne soient pas mieux restaurées, voire laissées à l’abandon.

Le Cais de Gaia

Les vues depuis le Cais de Gaia sont sans doute les images les plus durables de Porto pour les visiteurs : un horizon magnifique de la ville, dont l’impact est encore renforcé par les bateaux pittoresques qui se dressent en face, et la flambée du double-deck du pont Dom Luís .

Les ponts

Depuis les quais, j’ai découvert le premier des ponts de Porto, le Pont Dom Luis, et la croisière, certes touristique, faite dans le cadre du circuit organisé du matin m’a permit de découvrir les autres depuis le fleuve. Mais cela méritait un article spécial

Vila Nova de Gaia

Outre la découverte de Porto depuis ses quais, la ville porte un passé riche pour Porto et méritait un article à part

Guindais Funiculaire

Funicular dos GuindaisAu retour de Vila Nova, pour des pieds un peu fatigués ou les paresseux dans mon genre, le funiculaire nous remonte de la ville basse – Ribeira – a la ville haute – Batalha.

C’est un voyage de trois minutes et la vue spectaculaire sur le Douro et le pont métallique en vaut la peine.

Le chemin de fer a été construit à l’origine pour faciliter la circulation des marchandises, en particulier le vin de Porto.

Ce sont 2 euros dépensés à bon escient.

La Cathédrale

la sé depuis sao bento
Située au sud de la gare Sao Bento, la cathédrale (Sé en portugais) n’apparaît pas comme le plus bel édifice religieux de Porto, du fait de son architecture austère et massive de cathédrale-forteresse romane du 12e avec remaniements successifs aux 17e et 18e.

facade de la cathédrale En revanche son cloître s’avère plus accueillant. La sacristie, le cloître et les azulejos qui couvrent ses galeries bleues, ainsi que la chapelle, datent de la période gothique. Et le supplément est justifié par la possibilité d’admirer ces œuvres d’art que sont les panneaux d’azujelos bleus et blancs adoucissant les structures de granit.

Une belle rosace du 13e est la seule partie de la façade d’origine qui reste.

Les peintures de Nasoni, le retable en bois sculpté et doré de l’autel d’argent du Saint-Sacrement sont remarquables
Sur le parvis de dresse la grandiose façade à 3 étages du palais épiscopal, dont l’intérieur ne se visite pas.

La cathédrale est aussi un endroit idéal pour obtenir une vue à 360 degrés de Porto. De la terrasse, une belle vue :

  sur les toits du vieux Porto vue depuis le parvis de la cathedrale de Porto
 sur les ruelles historiques le dédale des ruelles typiques depuis la sé d'Oporto
 sur le Dourole douro depuis la cathedrale de Porto
Annie

Sinon à quoi servirait l’appareil photo dans ma valise !!!

Pour voir d’autres photos, n’hésitez pas à visiter mon album

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver mon article :

  • circuit pieton porto (1)
  • porto musée misericorde rua das flores (1)

A propos de l'auteur  ⁄ Voyagerlemonde

Editeur du blog voyage Voyager le monde, Annie voyage a travers le monde depuis de nombreuses années et partage avec vous ses carnets et récits, conseils et astuces pour vus donner envie de voyager. Rejoignez-moi sur mon profil Google+