Comment assouvir ma passion pour Madagascar ?

Eh oui ! Une passion pour une ile lointaine et inconnue bien avant d’aller faire un tour la-bas en 2011 !

Un long rêve de voyage vers Madagascar

Ce dont je veux parler en premier, c’est la raison qui m’a menée sur ces années à ne plus penser qu’à ce voyage, à le vivre, …

Une passion pour cette ile lointaine et inconnue ! Elle fait partie de mon imaginaire d’enfant et de mes rêves de voyage d’adulte.

Le rêve d’une enfant qui a lu, et même dévoré, des romans où sont évoqués des noms aux consonances chaudes comme Tombouctou, Madagascar, ….

Le rêve d’une enfant qui écoutait son père lui raconter le temps où il faisait un service militaire prolongé dans le génie à Dakar tout en regardant ces petites photos en noir et blanc

L’amour passionnel que l’adulte que je suis pour le voyage lointain. Je ne pars pas si je me m’envole pas. Le voyage pour certains, c’est la balade, la promenade, … Ces mots résonnent dans un sens trop paisible et trop proches en distance pour moi. Le voyage, c’est l’excursion et là, il me semble trop touristique dans le sens péjoratif du terme. Quand le voyage devient périple ou parcours, j’ai juste un peu envie de fuir le coté trop figé d’un circuit.

Le voyage c’est l’exploration

Dans tous les sens du terme. C’est la découverte des paysages et des peuples, l’étude de modes de vie si différents du mien, l’incursion dans un autre temps, la recherche de contacts, le VOYAGE !

Le rêve de l’adulte plutôt attirée vers l’Afrique m’a emmenée vers des voyages inoubliables que j’ai effectués au Sénégal, en Afrique du Sud, … mais ce sera une autre histoire !

Un petit aparté sur le Rêve de Madagascar : j’ai découvert récemment qu’il existait un livre avec ce titre. Il va rejoindre ma bibliothèque dans les livres à lire, alléchée que je suis par la description sur le site d’Amazone

C’est finalement une émission sur Canalsat qui finit par me persuader qu’il faut franchir le pas : je devais réaliser ce rêve.

Mais pas n’importe comment.

Le plus près possible des habitants et de la nature, pas avec ces séjours organisés ou j’ai l’impression d’être le xieme mouton du troupeau !!!

Première étape : je me documente. Et pas à moitié hein 😉

Annie Télévision je regarde toutes les  émissions de télévision
Annie Livres je dévore tout ce qui se fait en matière de guides : le Routard, Lonely Planet,..
j’écume internet : blogs de voyageur, photos sur flickr, video youtube, …
tout en suivant bien sur quelques forums comme celui du RoutardAnnie Internet

Et une première évidence : je ne pourrai pas le faire comme en Afrique du Sud ou aux Etats Unis. C’était réservation d’hôtels et location de voiture mais à Madagascar, la voiture sera avec chauffeur-guide car :
nos talents de mécano sont inexistants
les infrastructures, que ce soit pour la route ou pour le logement, sont inconnus pour l’occidentale même voyageuse que je suis

Quand partir à Madagascar, l’autre question !

Il me fallait prendre en compte les enfants pour qu’il manque le moins possible l’école
Qu’en était il des conditions climatiques

C’est un conseil : il faut toujours consulter les conditions climatiques des zones ou l’on va, et savoir à quoi s’attendre en fonction de ce que l’on veut faire. Je ne vais pas en hiver à la plage si je veux me baigner 😉 ; Et c’est utile pour savoir quel équipement emporter

Dans les grandes lignes pour Madagascar :
 un climat tropical d’altitude pour les hautes terres
un climat tropical humide à l’Est, donc il y pleut tout le temps avec des risques de cyclones en fin et début d’année
en dehors de l’Est, la saison des pluies couvre de Novembre à Mars

Voulant éviter les couts onéreux des voyages de juillet et aout, j’ai privilégié les vacances de Pâques avec débordement (18 avril au 7 mai)

La conclusion est
qu’il nous fallait plutôt partir entre avril et octobre
qu’il nous faudrait emporter des KWay pour l’est et des petites laines légères pour les hauts plateaux

Annie part à Madagascar

C’est décidé ! Je pars !

J’en ai révé … je l’ai fait

Après 4 années à rêver, à réfléchir, à rêvasser, … c’était décidé ! LE GRAND VOYAGE aurait lieu du 18 avril au 7 mai 2011.
Et pour continuer à rêver jusque la, et à m’entrainer, j’ai fait un carnet de voyage que j’ai appellé : « J’en ai rêvé »
Qu’y mettre : toute ma préparation, des pages de scrap (j’en ai déjà fait 23 !!!), des croquis puisque depuis 2010, j’apprends à dessiner dans cet objectif, ….
Ce carnet a grandi – comme mon rêve – jusqu’au jour ou, à quelques heures de prendre l’avion, j’ai écrit sur sa dernière page : « C’est parti »

Et  le carnet suivant – sous le titre « Je l’ai fait » – est en cours. Vous le découvrirez en live !

A propos de l'auteur  ⁄ Voyagerlemonde

Editeur du blog voyage Voyager le monde, Annie voyage a travers le monde depuis de nombreuses années et partage avec vous ses carnets et récits, conseils et astuces pour vus donner envie de voyager. Rejoignez-moi sur mon profil Google+